Mis à jour le: 29/02/2024

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 29/02/2024:

4 nouvelles photos

"Via Héricy (8) (2024)

 

Le 23/02/2024:

Une nouvelle vidéo

Vidéos

 

Le 04/02/2024:

3 nouvelles photos

Nouveautés HO 4 (2024)

 

2 nouvelles photos

"Via Héricy (8) (2024)

 

Le 01/02/2024:

Une nouvelle vidéo!

Vidéos

 

Le 27/01/2024:

47 nouvelles photos! Le reportage sur Bourges 2023 est enfin complet !

Evénements - Expositions 2023

 

Le 26/01/2024:

5 nouvelles photos

"Via Héricy (8) (2024)

 

Le 21/01/2024:

Les OCEM RA de Models World

Nouveautés HO 4 (2024)

 

5 nouvelles photos

"Via Héricy (8) (2024)

 

Le 16/01/2024:

7 nouvelles photos

"Via Héricy (8) (2024)

 

Le 14/01/2024:

6 nouvelles photos

"Via Héricy (8) (2024)

 

Le 07/01/2024:

Une première sélection des nouveautés 2024 !

Nouveautés HO 4 (2024)

 

Le 31/12/2023:

2 nouvelles photos

Le Mistral

 

Le 29/12/2023:

3 nouvelles photos

"Via Héricy" (7) (2023)

 

Le 28/12/2023:

9 nouvelles photos

"Via Héricy" (7) (2023)

 

3 nouvelles photos

PLM - Bourbonnais 14 (2023)

 

Le 22/12/2023:

9 nouvelles photos

"Via Héricy" (7) (2023)

 

Le 21/12/2023:

4 nouvelles photos

"Via Héricy" (7) (2023)

 

Le 20/12/2023:

Une nouvelle vidéo!

Vidéos

 

Le 17/12/2023:

Expo de Bourges - 7 nouvelles photos!

(déjà 73 photos à ce jour)!

Evénements - Expositions 2023

 

Le 16/12/2023:

Expo de Bourges - 8 nouvelles photos!

Evénements - Expositions 2023

 

Le 15/12/2023:

Expo de Bourges - 8 nouvelles photos!

Evénements - Expositions 2023

 

Le 14/12/2023:

"Via Héricy" (7) (2023)

 

Le 13/12/2023:

"Via Héricy" (7) (2023)

 

Le 10/12/2023:

"Laroche-Migennes, arrêt prolongé"...

Découvrez le reportage complet de mercredi  dernier!

PLM - Bourbonnais 14 (2023)

 

Evénements - Expositions 2023

Le 13/11/2023 (complété les 15 et 21-11-2023 + 01, 05, 15, 16 et 17-12-2023 + 27-01-2024):

Salon du Train Miniature Bourges (les 11 et 12 Novembre 2023).

"L'Automne de Bourges".

Cela valait la peine de parcourir environ 220 km (440 km aller-retour) en ce samedi maussade, d'autant que le trajet était finalement assez simple (au départ de chez moi s'entend). Après un coup d'œil sur la carte (je ne me sers jamais du GPS, j'aime bien repérer le trajet "à l'ancienne"), j'ai choisi de prendre l'autoroute A6 à Nemours (c'est à 30 km de chez moi), puis l'Autoroute de l'Arbre (A77) jusqu'à La Charité-sur-Loire.

A partir de là, il suffit de suivre la N151. Comme un fait exprès, celle-ci était annoncée comme fermée pour travaux, et la direction de Bourges condamnée. En fait, il suffisait de passer un petit chantier en circulation alternée dans le village juste après La Charité, ensuite la route de Bourges était de nouveau ouverte! J'ai bien fait d'insister et de ne pas prendre une quelconque déviation!

Pour ce qui est de la N151, c'est la première fois que je vois une telle route. Environ 40 km de ligne droite à 80 km/h, au milieu - il faut bien le dire - de nulle part! Cela dit, il n'y avait presque pas de circulation en ce samedi (ni le matin, ni au retour en soirée), donc cela a bien roulé, même à 80 km/h.

Attention toutefois au gibier! Un chevreuil a traversé juste devant moi pendant le trajet du retour à la tombée du soir.

Peu avant Bourges, cette très longue ligne droite se termine par une zone commerciale à n'en pas finir. Toutes les enseignes habituelles y sont! Ensuite, il suffit de rentrer dans Bourges en suivant toujours la N151 qui passe devant le palais des expositions. Je suis arrivé vers 11h30, avec aucun souci pour me garer à proximité de l'expo (le parking est très grand).

A présent, quelques impressions sur l'expo elle-même. Comme pour Dijon au début du mois d'Octobre, il y avait des réseaux connus mais que l'on a toujours plaisir à revoir, et un peu de nouveauté (ou que je voyais pour la première fois, comme la gare de Bléré-la-Croix qui proposait de nombreuses et belles circulations). 

Cela roulait également très fort sur la bifurcation de Saint-Benoît, avec là aussi de belles compositions (qui plus est exactes, tirées des livrets RA). Bref, c'est tout ce que j'aime: un site réel et de belles compos elles aussi réalistes.

Je mentionne ces deux réseaux car c'est devant ceux-ci que j'ai passé le plus de temps. Dans le même ordre d'idées, le Port-Sec de Pacy offrait aussi de belles circulations (mieux que lorsque le réseau avait été présenté à Romilly). On retrouvait ici des compos dignes de cette belle ligne (Mistral en matériel de 1956 ou de 1969 par exemple)! Sans oublier Orelle-Prémont, même si les compos sont un peu plus modernes (encore que, au moment où je suis arrivé passait un superbe 'italien")!

Sur certains des réseaux précités, j'ai remarqué (c'est la première fois!) que des femmes étaient aux commandes avec bien évidemment le même intérêt que les messieurs (il n'y a pas de raison)!

L'échelle 0 occupait une belle place, notamment avec le réseau du CFC sur lequel circulait du matériel peu banal (2CC2 ou BB 1 à 80 (unité Maurienne) de fabrication artisanale. Je sais que toute ma collection et tout mon projet sont basés sur l'échelle HO; cela dit, je ne peux pas m'empêcher d'éprouver une petite attirance pour l'échelle 0. En tout cas, cela roule lourd! Pour l'instant, je ne possède qu'un wagon à cette échelle (wagon STEF de chez Rail 43 que je vous ai déjà présenté). Du reste, le fabricant était présent et il n'est pas impossible que j'achète un autre réfrigérant, en attendant les céréaliers qui sont en projet. On verra ensuite où caser tout ça!

Côté commerçants et boursiers, j'ai trouvé quelques modèles intéressants ainsi que de la documentation (notamment quelques numéros des années 60 de la revue Chemins de Fer qui est une grande source d'inspiration pour mes compositions. Pensez donc: dans un des numéros que j'ai acheté, j'ai trouvé une photo de l'Aquilon sur la ligne via Héricy (à Champagne-sur-Seine), ce qui prouve bien - mais je le savais déjà - que la plupart des grands trains du Sud-Est sont passés par ma ligne)! Sans parler de photos inédites du Mistral (alors que j'en connais déjà beaucoup)!

 Les commerçants et boursiers étaient surtout installés au niveau supérieur, et je crois bien que tout le monde a pris une photo d'ensemble de l'expo depuis l'étage!

En résumé, j'ai trouvé cette expo très agréable, réussie et complète (réseaux connus ou nouveaux pour moi, différentes échelles dont le O, commerçants (mes amis du Relais des Granges à Romilly-sur-Seine), boursiers, mais aussi artisans (les superbes bâtiments des années 30 de Axel Vega), et enfin fabricants (Rail 43, R37)…

Voilà pour les impressions presque à chaud! En tout cas, cela m'a fait le plus grand bien de me rendre à une exposition (je m'en voulais d'avoir manqué Chambéry)  et de voir toutes ces belles circulations. Cela me conforte dans mon idée d'aller au bout de mon projet! Pour vous revigorer, n'hésitez pas non plus à vous rendre aux expositions de trains. Je dis cela, car j'ai cru comprendre que ce genre de manifestations était un peu en perte de vitesse, notamment il y a quelques mois (donc avant la vague des "grandes" expos de fin d'année (Chambéry, Bourges et bientôt Rail Expo)…

Il ne reste plus qu'à vous montrer les photos et la vidéo. On commence tout de suite avec une première série de clichés.

Le 05/10/2023 (complété les 06 et 24/10/2023):

"Dijon sur les rails"

Au coeur du PLM!

(Les 30/09 et 01/10/2023)

 

C'est au coeur du PLM que je me suis rendu dimanche 1er Octobre, à Dijon. 

En effet, l'exposition organisée par l'AS BB-25500 se déroulait en centre-ville, à deux pas de lieux mythiques (pour les amoureux du PEU.LEU.MEU. s'entend!), tels la gare de Dijon-Ville ou encore la fameuse rue des Perrières qui surplombe la gare et que dévalait Henri Vincenot (lire "Mémoires d'un enfant du rail")* afin d'admirer la toute nouvelle Mountain du PLM.

Pour une première, cette exposition fût une réussite. Même son accès était des plus faciles. Il suffisait de laisser sa voiture en périphérie, et de prendre le tram qui permet de découvrir tranquillement la ville. Pour ma part, j'avais opté pour le parking-relais du Zénith (à côté de la ligne 15 qui va vers Is-sur-tille et Culmont-Chalindrey) ,que j'ai rejoint sans encombres (A5, A19, A6 et A38 avec les roches de Baumes qui vous saisissent dès que l'on s'engage sur cette autoroute), et enfin un bout de rocade qui donne un peu l'impression de nous trouver en montagne avec ses deux tunnels. Ensuite, il n'y a plus qu'à attendre le tram (ceux-ci sont très fréquents).

Ce dernier m'a déposé à Darcy (magnifique jardin), tout près de l'expo puis de la gare que j'avais prévu de voir de plus près un peu plus tard (voir photo). 

Pour en revenir à l'évènement du jour, l"accueil des exposants était très sympathique. Pour la première fois, j'ai pu échanger assez longuement avec tout le monde.

Les réseaux étaient pour la plupart connus (mais on a toujours plaisir à les retrouver)! Et il y avait aussi un inédit de taille: le réseau - certes en construction - de François Dubois. Même si la maquette n'est pas terminée, l'on sent déjà que ce projet d'inspiration très Sud-Est sera une réussite.

En effet, côté influences, l'on retrouve des sites tels la Maurienne ou encore Blaisy-Bas. Pour ma part, j'ajouterai même Villeneuve-la-Guyard (pour citer un lieu proche de chez moi) car le tracé da la voie de parade me fait aussi penser à un saut-de-mouton.

En conclusion, ce fût une très agréable exposition, au coeur d'une très belle ville (et d'une région magnifique)! La salle n'était pas très grande, mais la qualité des réseaux et de l'accueil étaient au rendez-vous. Je ne serai pas original en écrivant que je souhaite (comme beaucoup!) une nouvelle édition l'an prochain! J'ai d'ailleurs prévu de revenir au printemps prochain afin de faire du vélo le long du Canal de Bourgogne dans la vallée de l'Ouche (entre deux séances de photos de trains). 

* "Mémoires d'un enfant du rail", par Henri Vincenot (livre paru en 1980).

Je me souviens à l'époque d'un passage de Henri Vincenot dans la fameuse émission "Apostrophes" de Bernard Pivot, mais je ne sais plus si c'était pour présenter cet ouvrage ou une autre de ses oeuvres. Toujours est-il que "Mémoires d'un enfant du rail" que j'avais acheté à sa parution est le seul livre que j'ai dévoré d'une traite, en une seule nuit! Je n'arrivais plus à le poser!

Model Trains 2023 - Romilly-sur-Seine

(les 18 et 19/02/2023).

Le 22/02/2023:

En complément de mon reportage ci-dessus, j'ai retrouvé des photos inédites de Rail Expo 2016 à Chartres, où j'avais vu le réseau du club d'Albens pour la première fois!

Le 22-02-2023:

Et voici la vidéo!