Mis à jour le:

24/07/2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 24/07/2020:

Trains et cinéma

 

Le 22/0/2020:

En marge des trains, une petite flânerie à Samois-sur-Seine

"Via Héricy" (3)

 

Le 20/07/2020:

Une nouvelle page à découvrir, où l'on parle de trains ET de cinéma!

Trains et cinéma

 

Le 15/07/2020:

La nouvelle voiture-lits T2 de Hornby Jouef

Fan des Wagons-Lits (2)

 

Le 21/06/2020 (complété le 24/06/2020):

Une nouvelle page, en complément de ma passion pour les trains!

Images de la Brie

 

Le 13/06/2020:

"Via Héricy" (3)

 

Le 12/06/2020:

Les trains à La Grande Paroisse

 

Le 06/06/2020:

"Via Héricy" (3)

 

Le 29/05/2020 (mis à jour le 01/06/2020):

La nouvelle voiture-restaurant "Breda" de LS Models

Fan des Wagons-Lits (2) )

 

Le 10/05/2020:

Une nouvelle vidéo à découvrir ici:

"Via Héricy" (3)

 

Le 31/03/2020:

Une nouvelle vidéo du TEE Cisalpin!

TEE

Et aussi:

"Via Héricy" (3)

 

"Via Héricy" (3)

Le 27/01/2020:

Bonjour les amis,

Les trains repartent après quelques modifications et réparations sur mon réseau (les rails s'étaient décalés à certains endroits suite à l'intégration du pont-cage, ne laissant plus passer le courant. Il a fallu retracer certaines courbes, heureusement dans la partie non encore définitive). Tout fonctionne à nouveau et je me suis amusé à ressortir du matériel qui ne roule pas souvent (mes Rapide Nord par exemple, en acheminement). J'ai aussi essayé d'évoquer le TAC Boulogne - Saint-Raphaël récemment proposé par Models World. En fait, sans avoir pour l'instant acheté le coffret, je me suis rendu compte que je possédais déjà une bonne partie du matériel (notamment les WL de type Z et F). Et c'est aussi l'occasion de faire rouler le WL de type F sur le Sud-Est! Pour en revenir au pont-cage, celui-ci repose provisoirement sur l'ancienne plateforme de roulement que je vais évidemment supprimer prochainement.

 

 

Le 27/03/2020:

Bonjour les amis,

Confinement oblige, c'est avec quelques jours d'avance que je reprends certains travaux sur mon réseau, notamment dans la partie cachée. J'admets que la coulisse n'est pas très grande par rapport au nombre et à la longueur des trains que je souhaite faire circuler. Toute la difficulté sera bien évidemment d'optimiser cet espace restreint. Il me reste aussi quelques bâtiments dont j'aimerais terminer le montage et pourquoi pas les intégrer à la coulisse (comme par exemple cet atelier Cités Miniatures).

Difficulté supplémentaire: une voie sera réservée à ma rame RAe LS Models dont la mise en place et le rangement sont très longs. La rame étant en analogique, cette voie sera isolée. A terme, je réfléchirai à la création d'un niveau inférieur où les voies de garage seront accessibles par une rampe.

Pour l'heure, j'ai réussi à déplacer mon hangar d'une dizaine de centimètres, c'est toujours ça de pris!

Visuellement, cette coulisse sera bien sûr séparée de la partie décorée. Bref, beaucoup de menuiserie en perspective lorsque je pourrai à nouveau m'approvisionner en contre-plaqué! 

Le 28/03/2020:

Suite des travaux dans la coulisse. La partie sur la première photo (transition entre la partie décorée qui se finit par le "Pont de Corbeil" et la coulisse sera profondément remaniée et élargie par endroits.

Le 31/03/2020:

Les avancées du jour! J'ai ajouté des bouleaux au premier plan pour créer un alignement. A terme, tout le premier plan sera élargi de quelques centimètres pour donner encore plus de profondeur au paysage (lorsque le confinement sera levé car il faut que je rachète des matériaux)!

J'ai aussi commencé à remplacer certains arbres du bosquet par d'autres plus hauts et plus élaborés. Les anciens arbres seront replacés dans le fond, de l'autre côté de la voie ferrée. J'ai passé une petite commande ce matin, ce qui permet aussi de faire travailler nos détaillants!

 

Le 05/04/2020 (complété le 09-04-2020):

Les travaux de ces derniers jours. Je me suis concentré sur le hameau situé à l'extrémité de la partie décorée (côté Paris), notamment sur le garage (que j'ai appelé "Garage Aubry"). Celui-ci sera attenant à un magasin d'alimentation. Il sera "toutes marques" et proposera également des cycles.

Pour les portes du garage, je me suis inspiré d'un entrepôt de meubles qui se trouvait dans notre rue à Montereau. Le graphisme "à la main" (les Anglais appelent cela "signwriting") emprunte aussi à ce qui se faisait sur les camions à l'époque (certains présentaient des graphismes très stylisés et soignés).

Le 23/04/2020:

Bonjour les amis,

Je poursuis les travaux sur les bâtiments qui vont constituer mon hameau, notamment l'auberge (Hôtel des Voyageurs Minifer) avec l'ajout de chainages d'angle en briques (Cités Miniatures). Ces chainages en briques sont conformes à l'auberge réelle qui se trouvait face à la gare de la Grande Paroisse. C'est à se demander si l'endroit n'est pas devenu un établissement de standing à en juger par l'élégante voiture arrêtée devant (Bentley type R continental - voir la dernière photo)!

Justement, à ce propos, je viens de recevoir deux modèles de la marque "Best of Show" que je  découvre: la Bentley type R Continental (produite de 1952 à 1955), et un tracteur Bernard TD 150 (produit de Novembre 1956 à 1963).

La Bentley est un modèle carrossé par Franay à Levallois-Perret et sera idéale pour mon train autos-couchettes à destination du sud. Le tracteur Bernard à quant à lui été carrossé par Pelpel à Rennes. J'ai toujours eu un faible pour les camions Bernard (surtout les modèles des années 50 et 60), peut-être à cause de leurs finitions luxueuses. Que voulez-vous, on ne se refait pas, surtout quand on apprécie aussi Bentley et Facel Vega! 

Un porteur Bernard avec carrosserie profilée Cottard est resté garé pendant longtemps à quelques kilomètres de la maison. Je passais devant tous les jours et j'ai fini par sympathiser avec son propriétaire. Il faudra que je retrouve les photos (rangées au grenier lorsque j'ai décidé de refaire la pièce qui accueille dorénavant mon réseau).

Comme écrit plus haut, il s'agit de mes deux premiers modèles de chez "Best of Show". Ils ont une présence indéniable, cepandant la qualité des vitrages laisse à désirer (il a fallu que je remette en place la vitre arrière de la Bentley, un comble)! Par la suite, je me prends à rêver d'autres décorations sur la base du tracteur Bernard (pourquoi pas un ensemble isotherme se chez STG à Rennes)? En attendant, le TD 150 est livré avec une semi-remorque citerne de chez Brekina aux couleurs de Shell. L'ensemble a fière allure!

 

Le 02/05/2020 (complété le 09/05/2020):

Bonjour les amis,

Toujours à la faveur du confinement (mais aussi de la météo de ces derniers jours!), je me suis enfin décidé à m'attaquer sérieusement au chemin qui descend entre la route départementale D39 et la voie ferrée (pour ensuite passer sous celle-ci et rejoindre le bord de Seine). 

En fait il s'agit d'une évocation (plutôt qu'une reproduction exacte) de ce chemin qui se situe au lieu-dit de Tavers (La Grande Paroisse). L'endroit n'est pas simple à reproduire. Le chemin est en pente, bordé par deux murs de soutènement de hauteur et longueur différente. Toutes ces différences de niveau doivent finir par se rejoindre de façon cohérente. Du côté voie ferrée, le terrain descend pour finir à la limite du mur de soutènement. Vous trouverez ci-dessous quelques vues du site réel. Il n'est pas évident d'imaginer ce genre de topographie et c'est dans ce genre de cas qu'il devient intéressant de reproduire (évoquer) un lieu existant.

Pour rappel, je n'ai pas la prétention d'être un modéliste chevronné. Certes, j'achète régulièrement les magazines de modélisme ferroviaire et je consulte beaucoup les forums pour y trouver les conseils indispensables. Cela dit, je travaille surtout de façon empirique et selon une "logique personnelle". j'ai toujours procédé ainsi et c'est comme cela que je réussis le mieux ce que j'entreprends!

Bref, j'ai commencé par préparer les murs de soutènement. J'ai utilisé une plaque estampée FALLER que j'ai collé sur du Dépron pour lui donner de l'épaisseur. Le dessus du mur est peint en gris ciment (DECAPOD). Je patinerai tout cela par la suite. Je verrai aussi si j'incline le mur côté D39 (pour l'instant je l'ai laissé droit pour ne pas empiéter sur la largeur du chemin car l'espace dont je dispose est bien entendu restreint). 

Ensuite, j'apprête le chemin avec un fond marron, puis je badigeonne avec de la colle pour flocage HEKI. Il ne me reste plus qu'à dérouler l'herbe (tapis HEKI). Ce faisant, je me rends compte des corrections à faire par la suite: peaufiner les bas-côtés de la route, et surtout revoir la pente du chemin (c'est pour cela que je ne l'ai pas terminé pour l'instant), mais aussi de la route à certains endroits. De plus, la couleur de la chaussée ne ressort pas assez et il faut que je trouve un gris plus adéquat. Beaucoup de choses à revoir, mais on progresse!

Le 10/05/2020:

Bonjour les amis,

Voici les circulations de ces derniers jours. Nous commençons par l'Express 604 Rome - Paris qui remonte vers la capitale au crochet d'une 241 P en 1949 (alors que la ligne est en cours d'électrification. Ainsi, les 241 P dijonnaises fréquenteront la Gare de Lyon pendant quelques mois)... Vient ensuite le train du matin à destination de Berne et Milan (Rapide 505), emmené par une 2D2 9100 bicolore (1958). Nous arrivons à la mi-journée, avec d'abord l'Express 53 à destination de Marseille en 1964 (et encore une 2D2!), puis vient le tour du Rapide 1 Le Mistral derrière une CC 7100 (en 1958). Celui-ci est parti à 13h10 de la Gare de Lyon, soit 40 minutes après le 53 qu'il va pourtant rattraper et dépasser à Dijon. Enfin, toujours en 1958, le Mistral croise un RA Avignon - Juvisy tracté une nouvelle fois par une 2D2 9100 (en l'occurence ici la 2D2 9110). A l'image des vraies locomotives, les 2D2 9100 fréquentent ma petite ligne pour ainsi dire quotidiennement!

En complément, j'ai retrouvé une photo de la 2D2-9110, en illustration du bulletin d'arrondissement n° 159 de la région Sud-Est paru en Octobre 1955. Le cliché (crédité "La Vie du Rail") a certainement été pris le 29 Août 1950, lors de l'inauguration de la section électrifiée entre Paris et Laroche. La locomotive est vue ici au cours d'un arrêt devant la sous-station de Plessis-le-Roi (non loin de Lieusaint. Tous près de là se trouve Carré-Sénart que nous fréquentons souvent, sauf bien entendu ces derniers temps à cause de cette fichue épidémie)!...

A l'époque de la photo, tout était neuf et semblait lumineux: la locomotive, les installations électriques, même la plaine de la Brie encore très rurale!...

A noter derrière la locomotive: un fourgon ex-PLM avec vigie (très attendu chez REE Modèles. Cela va nous faire des compositions d'enfer)!

Le 06/06/2020:

Bonjour les amis,

Quelques nouvelles de la ligne "Via Héricy" réelle. Nous trouvons trois passages à niveau sur le secteur qui longe la Grande Paroisse (PN 37, 38 et 39 en se dirigeant de Héricy vers Montereau). Mon projet - compression des distances oblige - est un condensé de ces trois PN. Jusqu'à présent il subsistait une maison de garde-barrière au PN 37 (à hauteur du hameau de Tavers). Je ne m'étais pas promené à cet endroit depuis quelques semaines et je me suis rendu compte hier que cette maison venait d'être démolie à son tour. Les deux autres maisons ont disparu depuis fort longtemps (je ne me souviens pas les avoir connues). Cependant, on retrouve leur trace sur les vues aériennes disponibles sur Géoportail par exemple. De plus, sur le terrain, on devine encore l'emplacement de ces maisons. D'ailleurs, mon projet reprend plutôt la configuration du PN 39 (emplacement de la maison, et route en ligne droite alors que la règle est souvent de dévier la route à l'approche d'un PN afin de ralentir les véhicules ou animaux qui vont traverser les voies).

A noter enfin (je l'ai peut-être déjà dit) que même si j'ai la possibilité de me rendre sur cette ligne pour ainsi dire tous les jours afin de vérifier des détails, ce n'est pas si simple. En effet, je rappelle que mon évocation se situe plutôt dans les années 50/60. Par conséquent, en me rendant sur le terrain, il faut donc que j'essaie de faire abstraction de tous les détails qui pourraient être plus récents. Je me pose notamment la question à propos de la signalisation, vaste sujet que j'espère bientôt aborder...

Le 13/06/2020 (complété le 17/07/2020):

Le 22/07/2020:

Bonjour les amis,

A quelques encablures à peine de ma petite ligne mais sur la rive opposée de la Seine (en fait, juste en face de Héricy) se trouve Samois-sur-Seine. Je vous propose une petite flânerie à travers les rues et sentiers de ce village dit "de caractère", distant d'une vingtaine de kilomètres de chez moi et que j'ai pourtant découvert que tout récemment! Il était temps de me rattraper car il y règne une atmosphère particulière à laquelle les "Affolantes des bords de Seine" (imposantes villas de maîtres) ne sont pas étrangères.

Le 25/07/2020:

Un peu de fraîcheur en cet après-midi pesant: la base de loisirs de La Grande Paroisse, toute proche elle aussi de la ligne qui nous intéresse.