Mis à jour le:

14/12/2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 14/12/2019:

MEURSAULT 2019!  Les premières photos sont en ligne, d'autres à suivre très prochainement! 

Meursault 2019 ).

 

 

Le 23/11/2019:

Rail Expo 2019

(voir dans  Modélisme 2 )

 

 

Le 17/11/2019:

Album  Modélisme 2

 

 

Le 20/10/2019:

Une nouvelle vidéo avec la BB 25528 de R37.

"Via Héricy" (2)

 

Voir aussi l'album  PLM 10  avec une nouvelle vidéo de trains "réels"!

 

 

 

Le 08/09/2019:

Une nouvelle vidéo (trains 1 et 2 Mistral, Direct 103 et 5072)

"Via Héricy" (2)

 

 

Le 15/08/2019: 

Un nouveau venu sur:

"Via Héricy" (2)

 

 

 

 

 

"Via Héricy" (1)

Le 31/12/2018:

J'ai enfin trouvé le nom (en principe définitif!) de mon futur réseau! Ce sera tout simplement "Via Héricy", car c'est souvent ainsi que cette ligne qui relie Melun à Montereau est désignée.

Cette nouvelle page est donc la continuité des quatre pages que j'avais appelé "Un bout de littoral" et qui vous présentent mon projet de réseau ainsi que le matériel qui va circuler dessus.

D'ailleurs, en guise de cadeau de fin d'année, je vous propose un petit sujet sur les trains auto-couchettes à l'occasion de la sortie du T.A.C. Paris - Milano chez PIRATA / LS Models.

Prenez place à bord de ces trains de vacances par excellence!

 

 

Les trains auto-couchettes

Le 02/01/2019:

Pour le plaisir, voici une petite vidéo qui vous présente un aperçu des circulations qui auront lieu sur mon réseau une fois que celui-ci sera bouclé.

A noter: Porté (et un peu égaré!) par l'enthousiasme de vous présenter ce premier film, je me suis rendu compte après coup que la Simca Aronde est sortie après 1950 et ne convient donc pas à la première partie du film en noir et blanc. A surveiller pour mes prochains films!

Le 20/01/2019:

Bonsoir les amis,

ça roule de plus en plus fort sur le Sud-Est! Voici un nouveau film (de 4 minutes, ça devient de plus en plus sérieux!) avec quelques circulations dans les années 60. Je vous propose d'abord un train chargé de semi-remorques à destination de l'Italie via Modane, puis nous passons à la fin de l'année 1969. A cette période, les CC 6501 et 6502 (ainsi que les CC 21001 et 21002) font des campagnes d'essais et emmènent également leurs premiers trains commerciaux. Sur la région Sud-Est, les trains 54 (Marseille - Paris) et 11 "Aquilon" (Paris - Lyon) entre autres figurent au roulement des CC 6500. Ce sont ces deux trains que nous allons voir passer (en trombe)!

Bon, pour l'instant je n'ai que des "moitiés" de composition pour ces deux trains. Il me manque encore quelques voitures pour chaque rame, mais ça viendra. L'important est de s'amuser!

A noter en ce qui concerne le 54 à cette époque (fin 60 / début 70) que les locomotives flambant neuves (CC 6500 et CC 21000) contrastaient fortement avec la rame de voitures vertes anciennes (OCEM et DEV). Toujours à cette date, ce train comportait parfois une voiture-bar en remplacement de la voiture-restaurant bleue. C'est d'ailleurs une des rares fois où j'avais vu ce type de voiture ("bar" ou "buffet", justement sur le 53 - le même train que le 54, mais dans le sens impair c'est à dire Paris - Marseille).

Avec ses voitures inox, l'Aquilon faisait quant à lui partie des très beaux trains du Sud-Est, même si ce n'est pas celui qui nous vient à l'esprit en premier (il faut dire qu'il y avait une quantité de trains intéressants sur le Sud-Est à l'époque)! Il était plutôt destiné à une clientèle d'affaires, partant très tôt de Lyon (sens pair), et en soirée (après 18h) pour le train de sens impair.

Allez, bon film!

Passage en vitesse du train 11 l'Aquilon au PN 39.

Le 26/01/2019:

Gros plan sur la voiture "Bacalan" buffet réf. VB-234 de REE Modèles:

L'article paru dans le dernier Loco-Revue (Février 2019) m'a définitivement convaincu de faire un saut chez mon détaillant cet après-midi pour acquérir une des voitures-buffet issue de la série 2 des "Bacalan" de REE Modèles. J'ai opté pour une voiture en époque IIIa (REE propose aussi une voiture en livrée PLM). Il s'agit d'un très beau modèle, et l'aménagement intérieur est tout simplement "bluffant"!

Je verrai plus tard à quel train je destine cette voiture. Peut-être un supplémentaire composé de voitures vertes (par exemple un 10053, dédoublé du 53 Paris - Marseille)? A suivre...

Le 27/01/2019:

La belle voiture-buffet en situation dans un express du début des années 50 (elle se situe en troisième position dans la rame).

 

Le 10/02/2019:

Bonjour les amis,

La forme est revenue en fin de semaine et j'ai repris les travaux sur mon réseau. L'objectif reste inchangé, à savoir que les trains devraient enfin circuler en boucle dans environ un mois. L'échéance approche et du coup j'ai ressorti un des tous premiers trains que j'avais essayé de composer lorsque j'étais revenu au train miniature il y a quelques années.

Il s'agit de l'express 53 Paris - Marseille, qui sera sans nul doute un des premiers trains à se lancer dans quelques semaines!

Avec ses fourgons (poste et bagages), ses voitures vertes de différents types ainsi que le bon vieux "ragoût" de la CIWL en milieu de rame, le 53 entre définitivement dans la catégorie des express longs, lents et lourds qui sillonnaient la ligne impériale à l'époque!

Il quittait la gare de Lyon vers 12h30 et marquait un premier arrêt commercial à Sens. Le fameux "Mistral" qui partait de Paris environ 45 minutes plus tard rattrapait et dépassait le 53 à Dijon.

Avec la composition que je vous propose aujourd'hui, on commence à passer aux choses sérieuses (11 pièces, en HO, cela fait une belle longueur qui ne semble pas du tout effrayer la puissante 2D2)!

Le 17/02/2019:

De retour de l'exposition de Romilly-sur-Seine où j'ai pu faire de très intéressantes emplettes!

Le 02/03/2019:

Bonsoir les amis,

Enfin! Après six années de préparation, je viens pour ainsi dire de terminer la phase 1 de mon projet! Pour l'instant, seule la voie 1 est bouclée, mais un premier train a enfin pu s'élancer dimanche soir (24/02/19) au terme d'un week-end assez épuisant! C'est à la BB 8185 qu'est revenu le privilège d'assurer cette première marche (en analogique) avec un train de marchandises. Il reste énormément de travail à faire sur le réseau (et beaucoup de corrections!), mais j'ai enfin pu me poser un peu et regarder passer les "marchandises" qui étaient nombreux à emprunter l'itinéraire via Héricy. Pour les "grands trains" comme le Mistral", il faudra patienter encore un peu! 

Avec le peu d'énergie qui me restait ce soir là, j'ai simplement filmé avec mon portable. Par la suite, je vous proposerai des films qui seront (je l'espère!) de meilleure qualité et pour lesquels nous prendrons notre temps car j'aurai moins besoin de surveiller les trains!

A la fin de cette petite vidéo, le convoi pénètre dans la partie décorée. Cela faisait six ans que j'attendais ce moment et, même si le réseau n'est pas parfait, je suis tout de même satisfait du résultat!

Le 24/03:2019:

Pour ce soir, je vous propose une image du Train Bleu qui remonte vers Paris à la fin des années 50. A noter derrière la 2D2 bicolore et le fourgon CIWL: une voiture-lits de type UH (ACME / REE Modèles) à l'aspect massif, et une voiture-lits de type P. Le reste de la rame est classique (WL de type LX, WR et voiture-salon). 9 pièces en tout, et un vrai plaisir à pouvoir enfin admirer le "Bleu" en mouvement! La vidéo est à venir.

Comme promis, voici le "Bleu" qui remonte vers la capitale en ce dimanche matin. En prime, au moment où notre photographe allait repartir, un train de marchandises remorqué par une BB 8100 a surgi sur voie 1.

 

Le 06/05/2019:

L'heure des choix:

Même si j'ai été quelque peu absent de "Balade-en-train" ces derniers temps, je n'ai pas arrêté pour autant les travaux sur mon réseau. Bien au contraire! Entre deux circulations, j'essaie de détailler mes modèles (quelle galère de poser les petits accessoires sur les 2D2-9100!), et je continue d'étoffer mes fonds de décor. Le tout bien évidemment pour vous offrir les photos et vidéos les plus réalistes possible.

Après deux mois d'exploitation qui procurent certes du plaisir mais aussi beaucoup de dysfonctionnements et agacements (c'est là que l'on découvre que certains modèles sont mal conçus!), je me rends compte que je vais devoir opter pour de nouveaux choix. Je suis venu au modélisme ferroviaire tout simplement parce que je suis passionné de trains réels et que j'ai souhaité construire un décor pour faire évoluer mes compositions.

D'autres modélistes au contraire possèdent de très beaux réseaux et maîtrisent les aspects techniques; cependant ils s'intérrogent davantage sur les compositions qu'ils veulent faire circuler dessus.

L'inconvénient dans mon cas est qu'avant d'admirer mes trains en mouvement, il me faut passer par toute la partie technique (câblage, électricité...). Non seulement je n'y connais rien, mais en plus ça me rebute sérieusement! Il faudra pourtant prévoir des cantonnements, une signalisation fonctionnelle, des aiguillages motorisés...Je reçois bien sûr des conseils, mais les personnes ne sont pas forcément sur place...

Et que dire du  digital?!  Après une longue réticence, j'ai quand-même fini par me laisser convaincre en achetant une centrale Z21 Start (suffisante par rapport à la taille de mon réseau). A partir de là, l'idée était de faire un réseau commutable analogique / digital, ce qui correspond à la répartition de mon parc. Fichtre! Est-ce que ce n'est pas un peu trop ambitieux et compliqué, surtout par rapport à mes piètres connaissances techniques?

Et puis, disons-le, je ne trouve pas le digital très convivial, ni intuitif. A chaque fois que je veux enregistrer une nouvelle loco, il faut que je me réfère à la notice, et encore! Je dois m''y prendre à deux ou trois reprises avant que la locomotive ne soit rentrée dans la centrale. Je n'arrive pas à retenir la procédure, et de toute façon je crois que ça ne m'intéresse pas, tout simplement!

Récemment, j'ai voulu enregistrer une CC 7100 de REE Modèles. La machine n'a toujours pas démarré en digital et du coup j'ai repris sa conduite en analogique! Ceci m'amène au choix dont je parlais dans le titre. Finalement, les quelques machines déjà enregistrées dans la centrale continueront de rouler en digital. Pour les autres, ce sera de l'analogique. Idem pour les aiguillages et la signalisation. J'avais commencé (péniblement!) le cablâge pour les relier à la centrale. Finalement, je vais investir dans un deuxième transfo qui sera dédié aux accessoires.

Le jour où le digital sera vraiment simple d'usage, j'y viendrais peut-être. Pour l'heure et pour l'amateur de belles compositions que je suis, l'analogique suffit. La programmation, ce n'est pas pour moi!

Allez, quelques vidéos pour me rattraper après ce billet un peu amer! Je vous propose un petit festival de trains France - Italie en époque III (comme souvent chez moi)! A noter que même si les convois se ressemblent un peu, il s'agit bien de trains différents, avec du matériel différent (j'ai réutilisé très peu de voitures sur plusieurs trains)! Je me suis basé sur les horaires d'époque (heure de départ ou d'arrivée à la gare de Lyon), desquels j'ai ajouté ou retranché 45 minutes (c'est le temps (à peu près) sans arrêt entre Paris et Montereau.

Ah oui, dernier point:  Je sais que ce n'est pas terrible de voir les machines électriques circuler avec les pantos baissés (à moins de se trouver sur la Maurienne à l'époque du 3ème rail)! Patience, j'y travaille et là aussi j'ai fait un choix. Finalement, j'ai opté pour les pantos en contact avec la caténaire. Ce sera plus simple que de les brider sur chaque machine. A suivre donc, cela dit le chantier "caténaire" va prendre du temps!...

Montereau: train 5 "Simplon-Orient-Express" à 20h13, à l'heure!

Montereau: Train 7 "Rome-Express" à 20h35, à l'heure!

On continue avec les trains de nuit, mais dans le sens montant cette fois (sens pair, de la province vers Paris). Laissons à nouveau parler le régulateur:

Montereau: train 562 "Lombardie-Express" à 7h48, à l'heure!   

(Le "Lombardie-Express", qui arrivera à Paris à 8h33. Il est composé de 3 tranches (dans l'ordre derrière la loc):

Milano - Paris

Venezia - Paris

Trieste - Paris

Une petite remarque aussi  pour rappeler qu'il est grand temps que les fabricants nous proposent de nouveaux fourgons à bagages car je vais finir par user le pauvre fourgon REE à force de le mettre à toutes les sauces! 

Encore le Rome-Express, également dans le sens montant (train 8).

Le 07/05/2019:

Les trains de nuit qui remontent vers Paris continuent de se succéder. Cette fois, voici le rapide 18 "Le Phocéen", en provenance de Marseille et Avignon. Il est composé notamment de voitures DEV couchettes. Pour la partie CIWL, on notera pas moins de 3 voitures-lits de type P (c'est rare en modélisme!), une Yb ainsi qu'une LX 16. En tout cas, je trouve que tout cela fait un superbe train en HO, très typé années 60 (l'allure des DEV Jouef y fait aussi)!
Les voitures-lits de type P circulaient souvent de façon isolée dans une rame. Au Sud-Est et à ma connaissance, seuls le Train Bleu et le Phocéen proposaient jusqu'à trois de ces voitures dans une même composition.
En complément, je me suis permis une petite marche de rodage avec un train qui n'a jamais circulé sur la ligne via Héricy mais que j'ai très envie de reproduire: le 1101 / 1102 Bourbonnais (Paris - Clermont-Ferrand). Ce train était tracé via Moret-les-Sablons (point de départ de la ligne du Bourbonnais) et ne pouvait donc pas emprunter l'itinéraire via Héricy situé à peine à quelques kilomètres de là, mais sur la rive opposée de la Seine.
Pour l'instant, la compo est très réduite car je manque de voitures A9 DEV inox. Cela viendra!

 

Le 11/05/2019:

C'est par une journée pluvieuse que l'express 53 du jour est parti tout à l'heure de la gare de Lyon. Pendant ce temps, nous faisons la connaissance d'un photographe (un "spotter", auquel il faudra que je trouve un prénom), bien inspiré car, malgré la météo, le train a été confié aujourd'hui au tout nouveau prototype BB-9001. Notre ami va guetter le passage du 53 dans les environs de Montereau (il y fait un peu meilleur)!

Bon film (malgré quelques petites maladresses! Je me suis rendu compte après montage que l'on aperçoit une Ami 6 à la fin du film, pas tout à fait raccord avec l'époque)! Soyez indulgents!

Le même soir, notre ami photographe (qui en fait se prénomme René) est retourné faire un tour vite fait du côté du PN 39. Il était trop tard pour faire des photos, cependant il avait envie de voir passer le "Bleu" dont il ne se lasse pas. Il ne manque pas une occasion d'admirer ce train et d'en détailler les compositions qui changent souvent (même si l'ensemble reste entièrement CIWL, avec parfois la présence d'un fourgon SNCF). Ce n'est pas le cas ce soir, mais ça arrive!

En plus des vidéos et des (parfois longues!) séances de roulage, j'ai de nouveau travaillé sur le décor, notamment le hameau qui surplombe la départementale et la ligne et qui verra bientôt la création d'une petite entreprise de menuiserie.