Mis à jour le:

13/10/2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 13/10/2019:

Une nouvelle venue sur mon réseau: la BB 25528 de R37.

"Via Héricy" (2)

 

 

 

Le 08/09/2019:

Une nouvelle vidéo (trains 1 et 2 Mistral, Direct 103 et 5072)

"Via Héricy" (2)

 

 

Le 15/08/2019: 

Un nouveau venu sur:

"Via Héricy" (2)

 

 

 

 

 

Un bout de littoral.

Le "littoral" est le surnom donné à la ligne située entre Melun et Montereau et qui suit les méandres de la Seine (détournement via Héricy et la Grande Paroisse).

 

Le 16/12/2012:

 

Je viens de me procurer le dernier hors-série « Réseauxrama » édité par Loco-Revue, et ce cinquième tome me conforte dans l’idée (je ne dois pas être le seul!) de me lancer dans la réalisation d’un décor qui accueillera mes futures compositions de trains.Les réseaux présentés dans cette belle publication font d’autant plus rêver que l’un d’entre eux - Vaumurien - met en scène les mêmes trains que je souhaite reproduire et voir circuler chez moi!

Cela dit, rassurez-vous, car loin de moi l’idée de copier qui que ce soit! Sur Vaumurien, les « mêmes trains » se situent à proximité de Blaisy-Bas, tandis que chez moi, la batterie des TEE de mi-journée (Mistral et Cisalpin) sera censée passer environ deux heures plus tôt! (à ce propos, une double-page nous permet d’admirer le Cisalpin en rame RAe Lima, modèle un peu oublié depuis que tout le monde se focalise sur celui que nous annonce LSM). Tiens, et pendant que j’y suis, une petite frustration au sujet de ce reportage sur Vaumurien: j’aurais aimé voir un train de nuit en époque III ou IV, puisque c’est ce thème que je vais privilégier)!
En tout cas, vous l’avez compris, nous parlons (une fois de plus!) du PLM et mon projet se situera près de chez moi, aux environs de Montereau (comme beaucoup de modélistes, j’opte pour ce que je connais le mieux).Quelques mots justement sur cette gare de Montereau que je fréquente depuis plus de trente ans et qui offre des possibilités intéressantes.Si l’on vient de Paris, il s’agit de la dernière gare de Seine-et-Marne et de la région Ile-de-France (la gare suivante étant Villeneuve-la-Guyard dans l’Yonne).Toujours du côté Paris, elle se situe à la séparation des 2 voies via Moret, ainsi que des 2 voies via Héricy afin de desservir chaque rive de la Seine (il en est ainsi sur une quarantaine de kilomètres jusqu’à Melun ).Du côté Bourgogne, Montereau marque le début de la section à quatre voies sur de nombreux kilomètres jusqu’à Saint-Florentin  au PK 172 (le schéma définitif prend forme quelques kilomètres après Montereau, à partir du saut de mouton de Villeneuve-la-Guyard). 

Autre particularité, Montereau est reliée à la fameuse ligne 4 de l’Est par la non moins légendaire voie unique jusqu’à Flamboin-Gouaix.

Train AJECTA venant de Longueville, au quai 2 à Montereau. J'observais souvent les trains de cet endroit au début des années 70, et je me souviens que presque tous les marchandises impairs du RO marquaient l'arrêt au quai 1 (01-09-2012)

Le projet:

 

Même si j’en rêve depuis de nombreuses années, il s’agira de mon premier décor en HO. Alors, que faire? Je pense qu’il serait peut être trop ambitieux de s’attaquer à la section à 4 voies, même si j’ai toujours aimé le paysage vallonné qui la borde depuis Montereau  en direction de la Bourgogne (la vallée de l’Yonne).Il reste donc une des deux portions à 2 voies (Moret ou Héricy).

La ligne via Moret passe en grande partie en forêt de Fontainebleau et ce n’est pas le décor que je préfère.Bien que distant d’à peine quelques kilomètres (le temps de traverser la Seine), le détournement via Héricy me semble beaucoup plus intéressant du point de vue paysages, avec ses courbes et ses contre-courbes qui épousent les méandres de la Seine.Vous l’avez compris, c’est de cette ligne longue d’environ quarante kilomètres entre Montereau et Melun que je vais m’inspirer.
Voici pêle-mêle quelques « déclencheurs » qui  m’ont définitivement motivé. Certains sont inattendus, comme la finale de l’émission Top Chef (!) que M6 avait diffusé en Avril 2012 et que nombre de passionnés de trains n’ont pas manqué! Il s’agit bien entendu  de l’épreuve à bord de l’Orient-Express (celui de Trains Expo) qui - pour les besoins de l’émission - reliait PAZ à Montereau via Corbeil puis Héricy.Quelques échappées furtives  sur le décor ont suffi à me révéler le potentiel photogénique de cette ligne.

Je vais aussi m’inspirer de mes propres photos publiées sur ce site dans les différents albums PLM (« En bas de chez moi », par exemple, dans l’album PLM 4).

Paradoxe!

 

Cela dit, ces déclencheurs ne suffiraient pas à eux seuls à me lancer dans un tel projet. Il faut aussi la motivation ultime, l’argument suprême qui achève définitivement de vous convaincre! Pourtant, c’est aussi là que nous touchons au paradoxe! En effet, moi qui ne jure que par les « grands trains », je vais finalement reproduire un détournement (celui d’Héricy) plutôt qu’une ligne « principale ».Certes, mais la plupart de ces « grands trains » ont été un jour ou l’autre détournés via Héricy! Du reste, j’ai moi-même vu le plus prestigieux de tous ces trains (à mon sens) sur cette ligne (le Train Bleu - je rapporte l’anecdote sur une autre page du site).

Un matin (vers 1982-83?), j’ai aussi vu le VSOE traverser la gare de Montereau sur voie 2H alors que j’attendais le train pour me rendre au bureau à Paris (anecdote déjà rapportée sur  le site. C’étail pendant la première période du VSOE lorsqu’il était tracé via le PLM avec arrivée à PAZ).

Autre exemple pris dans mon livre de chevet (« La Compagnie des Wagons-lits », par Gérard Coudert, Maurice Knepper et Pierre-Yves Toussirot). En page 45, nous voyons le Rome-Express et ses voitures-lits Lx à Champagne-sur-Seine. La aussi, cet argument devrait suffire!

Un ami m’a également rapporté avoir vu passer les mythiques BB 9004 et CC 7107 à la Grande Paroisse (pas le même jour, et certainement alors qu’elles étaient retombées dans l’anonymat). Cela dit, connaissant la personne, je me fie à son témoignage.
Toutefois, il subsiste un doute à propos des grands express  ayant emprunté cette ligne. Je n’ai trouvé pour l’instant aucun document qui nous montre le Mistral et le Cisalpin détournés via Héricy. Moi-même, je les ai toujours vus débouler à Montereau sur voie 1M depuis Moret, d’autant que ces rapides devaient obéir à une obligation quotidienne de performance. Quelqu’un aurait-il connaissance de ces deux trains via Héricy?

 

Le module:

 

Après ce long préambule, parlons enfin du projet! Il s’agira d’un réseau modulaire. Ne disposant pas (pour l’instant?) de pièce dédiée, l’idée est de ranger les modules sur des étagères lorsque le réseau ne sera pas utilisé. Ceci permettra d’exposer mon matériel "Grandes lignes" en situation! Le premier module sera une portion de ligne en pleine voie (près de la Grande Paroisse, comme expliqué plus haut) et les dimensions de l’étagère fixe seront les suivantes:

 

Longueur: 240 cm

Largeur: 45 cm

Hauteur: 120 cm

 

Le décor de 240 X 45cm posé sur l’étagère sera peut être découpé en  deux ou trois caissons (modules).

La capture d'écran ci-dessus montre donc le tracé exact de la portion de ligne que je vais reproduire. L'on constate donc  que la voie ferrée va s'étirer sur toute la largeur du module.

 

Une des particularités de cette ligne réside dans ses supports de caténaires, certes de type Sud-Est mais en béton, sauf sur les quelques hectomètres que je vais reproduire (ouf! Je n’ai jamais été fan de ces poteaux en béton)!

 

Question: Quel est l'espacement entre les supports de caténaires? Est-il possible de se caler sur l'image satellite ci-dessus pour tenter de définir cette distance?

 

Le modélisme ferroviaire fait appel à de nombreuses compétences  (menuiserie, électricité). J’avoue ne pas toutes les maitriser (loin de là), mais il n’est pas interdit de déléguer. Par exemple, je pense que mon cousin préféré (Olivier, si tu me lis!...) pourra se charger de la partie menuiserie une fois que je lui aurais fourni des plans aboutis! Pour ce qui est du fond de décor, je solliciterai probablement une collègue (Véro, si tu me lis!) douée pour la peinture et qui possède de bonnes notions des perspectives et des lignes de fuite. Pour l’électricité, je trouverai bien quelqu’un et il me restera la partie décor (pas une mince affaire non plus, ne croyez pas que je me réserve le beau rôle)! A ce propos,  l’arrière-plan representera sûrement une partie de la Grande Paroisse (comme sur les photos publiées sur le site), peut être Montgelard. Etant donné que je vais privilégier l’époque III, il sera peut être amusant d’imaginer à quoi ce paysage pouvait ressembler dans les années soixante (en enlevant les constructions les plus récentes par exemple). Je pense aussi me mettre en quète de cartes postales…
Pour ce qui est de la saison (on en parle rarement lorsqu’on évoque un réseau), je pense représenter le printemps ou l’été. Ceci me permettra d’utiliser des couleurs vives (des stores jaune ou rouge vif par exemple - détail également relevé sur des cartes postales des années 60). Je veux quelque chose de lumineux et de joyeux! 

Etant donné que ce module fera un jour partie d’un réseau, je songe déjà aux extensions et - à son extrémité gauche (ce sera du côté Paris),  l’arrière-plan pourra commencer à suggérer une transition vers une partie un peu plus urbanisée (là où je situerai mes futurs ateliers CIWL par exemple).

La ligne de Montereau à Melun via Héricy vue à La Celle-sur-Seine (16-12-2012).

Je vais m'inspirer du décor ci-dessus pour l'extrémité gauche du module (côté Paris). Le mur de soutènement que l'on devine au fond (indissociable du chemin de fer - je suis fan de ces pierres grises!) pourra annoncer la sortie du module vers la partie cachée.

Tiens, et puisque je suis fan comme je viens de vous le dire, voici un autre mur de soutènement assez impressionnant à Pont-sur-Yonne! 

Pont-sur-Yonne (15-08-2012).

Vers le fond du décor, la double-voie sera bordée par une départementale, ce qui sera un excellent prétexte pour présenter d’autres détails que j’affectionne (une borne Michelin, par exemple, et quelques véhicules d’époque)!A l’extrémité droite (côté Montereau), la route sera à peu près au niveau de la voie et donnera sur un passage à niveau (encore un  prétexte pour présenter une maison de garde-barrière PLM). Ensuite, la route s’élèvera peu à peu jusqu’à passer au dessus de la voie ferrée peu avant l’extrémité gauche (ce qui me permettra d’amorcer une tranchée avec un  mur de soutènement).Il se peut d’ailleurs que la voie ferrée suive un très léger dénivelé  opposé à celui de la route (peut être pas sur toute sa longueur).


C’est beau de rêver!… Bon, je ne vous en dis pas plus pour l’instant, et  il reste encore de nombreux points à étudier. Je vous informerai dès que possible des prochains développements. Et merci d'avance pour vos commentaires et réponses aux quelques questions ci-dessus (il y en aura beaucoup d'autres)! Laissez-moi un mot sur le livre d'or.

Le 30-12-2012:

 

Vers une IPCS?

 

J'évoquais au début de ce projet les différences entre les deux lignes de Montereau à Melun (via Moret ou Héricy). Une différence importante réside dans le fait que la ligne via Moret est équipée en IPCS (installation permanente de contre-sens).

Je n'avais plus cette caractéristique à l'esprit jusqu'à ce qu'elle vienne se rappeler à moi il y a quelques jours.

C'était un peu avant les vacances de Noël, en période "normale" où il est parfois difficile de trouver de la place à bord du TER Bourgogne 891002 qui m'emmène au bureau (train très chargé à partir de Montereau malgré l'heure avancée (6h10), surtout le lundi matin).

Bref, ce matin je n'ai pas trouvé de place et je me suis rabattu sur le Transilien de 6h12, ce qui pour moi n'est pas une bonne affaire puisqu'il est tracé via Moret avec d'avantage d'arrêts.

Je savais donc que j'arriverais un peu plus tard par la force des choses et - pour ajouter à l'énervement que vous imaginez - voici que l'arrêt à Moret commence à se prolonger sérieusement!

Que peut bien attendre notre Transilien retenu sur voie 2? Je jette un coup sur ma gauche vers le début de la ligne du Bourbonnais (la bifurcation entre le Bourbonnais et la ligne Impériale se trouve au bout du quai, juste devant nous), mais rien de ce côté.

Et voici que, depuis le fameux viaduc entre Saint-Mammès et Moret, le "Lunéa" Nice > PAZ nous dépasse doucement sur voie 1 (inutile aussi de dire qu'à ce moment j'ai maudit ce rapide que je trouve pourtant intéressant et qui passe normalement à Montereau vers 6h). (Voir une photo de ce train à son arrivée à PAZ ici).

Voici donc un exemple très concret d'une utilisation des voies en IPCS, et vous imaginez les possibilités très intéressantes d'exploitation en modélisme. Mais ça ne collerait pas par rapport au site réel que je souhaite reproduire. Nous allons laisser l'IPCS de côté pour l'instant, mais c'est tentant!...

Le 30-12-2012:

 

Rappel des dimensions du projet:

 

largeur: 45 cm

Longueur: 240 cm divisés en 2 modules de 120 X 45 cm.

 

Rails Tillig en code 83.

 

Les deux modules tiendront pour l'instant sur une étagère, mais je prévois bien entendu des possibilités d'extension afin de constituer un réseau lorsque je disposerai à (long) terme d'une pièce dédiée.

Le 01-01-2013:

 

Un intense moment de réflexion au dessus du plan du réseau! En tout cas, le projet a bien avancé aujourd'hui (certainement grâce à l'aide de mon ami à quatre pattes)! 

Le 11-07-2013:

 

Sept mois se sont écoulés depuis mon dernier "post" ci-dessus, et certains d'entre-vous ont sûrement pensé que j'avais abandonné. Pas du tout!...

Je suis en vacances depuis le début de la semaine et le projet a connu des avancées significatives.

Le tracé des deux voies est à présent bouclé sur toute la longueur des modules, et je vais pouvoir bientôt envisager les reliefs. Bref, c'est du sérieux.

Pour rappel, quelques vues du site réel:

Après une longue réflexion sur papier millimétré, j'ai décidé de passer à une épure sur un contreplaqué de "brouillon" de 5mm. Cela me permet de fixer provisoirement la voie (pour l'instant avec du double-face) et je pourrai bientôt simuler les volumes.

Le 27-10-2013:

 

Etape décisive: Hier samedi, j'avais rendez-vous chez mon cousin Olivier, menuisier-ébéniste de son état, afin de construire les caissons des deux premiers modules. Grâce à l'aide précieuse d'Olivier et à sa parfaite compréhension de mon projet, nous entrons cette cette fois dans le concret. Voici le résultat au bout de quatre bonnes heures de travail:

Nous voyons sur ces clichés que le plan de roulement (à 7cm de la base en okoumé) constituera le niveau "O" et le relief négatif ou positif se déssinera à partir de ce niveau. Cette hauteur de 7cm peut sembler pas très élevée (surtout pour le relief négatif), mais n'oublions pas que nous ne sommes qu'en Seine-et-Marne et pas en montagne! Cela devrait suffire à restituer les faibles déclivités du site réel.  

 

Maintenant que les deux premiers modules sont construits, de nombreuses questions me viennent à l'esprit pour la suite des travaux (pose de la voie et décoration). Plutôt que de me précipiter, je préfère les noter au fur et à mesure. J'espère les poser lors de deux grandes expositions à venir et dont j'attends beaucoup: Rail Expo et Meursault (au vu du programme, il sera beaucoup question de Sud-Est et de 1500 volts)!

Le 03-11-2013:

 

Work in progress, ou - si vous préférez - les "travaux du jour" (traduction perso):

Ebauche des premiers reliefs qui figureront de part et d'autre de la ligne de chemin de fer. 

En partant de la gauche, nous trouverons une maison de garde-barrière (PLM, of course!), une petite route sur laquelle attend déjà une Panhard Dyna, et un champ de blé légèrement plus bas.(pour l'instant sous blister)! Tout cela reste à peaufiner.

En arrière-plan, on devine un bout de mon express 53/54 (Paris - Marseille) avec ses voitures DEV et OCEM ainsi que ses fourgons (en l'occurence ici un ambulant postal LSM que je viens d'ajouter à mon inventaire. Beau modèle, mais c'est vrai que l'on ne voit pas l'aménagement intérieur)! En principe, il sera bientôt complété par l'ambulant postal de chez REE. Il ne restera plus qu'à trouver un fourgon SNCF ainsi qu'un ragoût CIWL (sur ce coup, j'aimerais beaucoup que LSM nous sorte quelque chose).

En tout cas, nul doute que cet express 53/54 sera un des trains emblématiques de mon futur réseau.

Pour l'heure - et même si il reste énormément à faire (je n'en suis même pas à la moitié) - je me sens de plus en plus habité par ce projet...

Le 04-11-2013:

 

Réception ce soir de matériel assez original pour mon futur réseau.

Il s'agit de deux fourgons. En fait, le premier d'entre eux entrera (à plus ou moins long terme) dans la composition du "Holland - Italien Express" période 1960 (Amsterdam - Basel - Milano - Roma). Ce convoi qui mêlait du matériel NS, CFF, FS et CIWL n'a donc jamais circulé sur le Sud-Est mais j'avais envie de me faire plaisir, d'autant que ACME devrait sortir un superbe coffret "Holland-Italien Express". Il faudra vous montrer indulgents quand je le ferai rouler! Cela dit, certaines voitures (les CIWL et peut être les FS) pourront être utilisées pour un Simplon Orient Express par exemple (qui lui circulait bien sur ma ligne)! Même nos modèles HO n'échappent pas à la rentabilité!

Je ferai des tableaux de compositions avec l'utilisation détaillée des voitures le moment venu.

(Artitec - Ref. 20.246.03 - Epoque III).

Le second fourgon est un ex-DR qui a réellement circulé sur le Sud-Est et qui sera incorporé dans l'express 5030 composé en grande partie de voitures postales. Une fois de plus, ce sera un train assez inhabituel!

(Roco - Ref. 64350 - Début époque IV).

Le 15-12-2013:

 

C'est l'effet Meursault! Non seulement cette exposition de grande qualité m'encourage à pooursuivre mon projet, mais elle m'a aussi décidé cet après-midi à enfin mettre sous tension mon "Cisalpin" (rame RAe de LS Models).

En effet, je ne l'avais pas encore essayée depuis son achat en Juillet dernier. Cette rame de 6 éléments indissociables atteint presque les 2 mètres, et c'est à peu près la longueur disponible actuellement sur mes 2 modules en construction. Ce n'est donc pas la peine d'assembler les 6 éléments pour si peu...

Du moins, c'est ce que je pensais jusqu'à hier à Meursault. Lorsque j'ai vu que la même rame était en préparation sur le sublime réseau de la Bosse présenté par le Club Ferroviaire de Franche-Comté, je me suis dit que je tenais enfin l'occasion de voir évoluer ce modèle. D'autant que les vidéos de ce modèle réduit ne sont pas nombreuses.

Hélas, le modèle n'a jamais voulu fonctionner! Il a tout de même réussi à faire un tour sur la Bosse (23 mètres de décor!) mais mon caméscope n'était pas prêt et - dans la précipitation - j'ai foiré mes photos!

Du coup - la frustration aidant - je me suis enfin décidé à tester mon modèle. J'ai assemblé tant bien que mal deux rails flexibles sur la future plateforme de roulement et j'ai ressorti un transfo qui date de ma première vie ferroviaire (comme neuf, soit dit en passant)! Et le tout fonctionne! Un petit claquement (comme celui d'un interrupteur), la lumière s'allume et le train démarre en douceur...Et nous ne sommes qu'en analogique (il paraît qu'en digital, c'est encore mieux - vaste question que je n'ai pas encore tranché)...

Pour l'instant, la vidéo est de piètre qualité (je promets de m'améliorer) mais elle laisse bien augurer du spectacle que procurera un jour ce Cisalpin avec ses éclairages sophistiqués.

C'est décidé, dans les prochains jours je commande des rails supplémentaires (de quoi boucler mes 2,40 mètres) et j'attaque sérieusement la pose de la voie!

Le 05-01-2014:

 

Encore un peu de nouveau matériel qui passera (bientôt!) par la Grande Paroisse: les deux voiture postales (ambulant et fourgon) de LS Models (Set 40 411 - Epoque IV).

Le rendu de ces voitures est superbe. Elles sont attelées sur la photo ci-dessous à un fourgon ex-DR (clin d'oeil à un cliché que l'on trouve dans le livre "Paris-Lyon et sa banlieue" de Didier Leroy et Paul-Henri Bellot. On y voit un express 5030 au tout début des années 70. La moitié du convoi est composée de voitures postales et de fourgons à bagages (dont un ex-DR, justement). L'autre moitié laisse deviner des voitures voyageurs. J'avoue que ce train assez inhabituel m'intrigue beaucoup et j'aimerais connaître sa composition ainsi que son parcours à cette période (je n'ai rien trouvé pour l'instant)...

Ces wagons-poste (notamment le fourgon) devraient être très sollicités par la suite sur les trains que j'espère reproduire (par exemple le 5072 Dijon - Paris, ou encore le 5025 Paris - Nice)...

Enfin, les voitures postales de chez REE viendront compléter ce parc dès leur sortie.

 

Ce week-end, j'ai également débuté la pose des demi-plateformes de liège (épaisseur 4mm) qui recevront la voie.

Le 26-01-2014:

 

Les travaux de ces derniers jours:

 

- Les plateformes de liège sont collées. Il me reste encore à réfléchir au dévers, puis je pourrai poser les voies.

 

- Par cet après-midi pluvieux, j'ai également commencé la construction d'un petit immeuble (5 étages) qui prendra place en fond de décor sur un prochain module (une extension plus "urbaine" dont je vous ai déjà parlé et qui pourrait être l'entrée de Champagne-sur-Seine). Il s'agit d'un immeuble moderne (attention: c'est du moderne des années 60, ce qui collera parfaitement à l'époque de mes trains)! Le bâtiment réel dont je tente de m'inspirer se trouve d'ailleurs à Champagne-sur-Seine face à la voie ferrée.

Il s'agit de ma toute première construction (en carton-mousse pour le coup). J'ai essayé de suivre à la lettre un tuto passionnant publié récemment sur le forum de Loco-Revue. 

Pour l'instant, la difficulté a été de découper les ouvertures des fenêtres. Les premiers résultats sont encourageants (les travaux ont avancé depuis que j'ai pris ces photos).

Le 23-03-2014:

 

Après avoir bouclé la petite séance photos sur "Thello" (voir ici), retour à mon époque III de prédilection avec le passage cet après-midi à la Grande Paroisse d'un "marchandises".

Bien sûr, il manque la ficelle 1500 volts et le fond de décor sera beaucoup plus travaillé. Cela dit, je pense que c'est à peu près l'arrière-plan qui sera retenu pour cette partie du réseau.

 

 

Le 13-04-2014:

 

Pour le plaisir, une vue de La Grande Paroisse avec les couleurs du moment (13-04-2014):

Le 04-05-2014:

 

Quelques images de cette belle journée de printemps:

Le 11-05-2014:

 

Il a plu toute la journée d'hier sur le "Sud-Est de la Seine-et-Marne, presque Bourgogne et pas loin de l'Aube non plus" (pretexte pour citer ces deux régions où j'aime me retrouver)!

C'était un temps à "faire du train" et j'en ai profité pour procéder à quelques essais de végétation en bordure de la route qui mènera au PN.

Il faut encore que j'ajoute une bande d'herbe plus basse entre la route et les herbes hautes, et que j'intègre mieux les fleurs sauvages blanches.

Le champ au premier plan provient de chez POLAK (blé avant maturité). Un arbre prendra également place vers les fleurs sauvages blanches.

Le 29-06-2014:

(D'autres images de la E4018 ici ).

Le 24-08-2014:

La décoration du réseau est quelque peu en panne depuis que je suis rentré de vacances, et je sèche sur les plans des futures extensions. Plus on avance, et plus on se heurte à des difficultés techniques!

En attendant de les résoudre, et pour me remotiver, je me suis penché sur les compositions qui parcoureront la ligne.

Sans vouloir ajouter au vaste débat sur les voitures postales sorties ces derniers mois en HO (et sur lequel le numéro 204 de Voies Ferrées a bien tranché), j'essaye d'avancer sur mon express postal 5030 du début des années 70.

J'ai trouvé la source d'inspiration dans le livre "Paris-Lyon et sa banlieue" (de Didier LEROY et Paul-Henri BELLOT) paru en Octobre 2013 aux éditions La vie du rail. A la page 111, on y découvre l'express 5030 à Lieusaint en 1971. C'est une véritable photo d'anthologie, avec une compo des plus étonnantes (fourgon ex-DR, quatre PAz, à nouveau un fourgon SNCF (non identifié) puis une PAz, ainsi que six ou sept voitures voyageurs formant le seconde moitié du convoi (à identifier également, mais on peut supposer des couchettes, voire même des places assises). En me basant sur la compo de l'express poste 31 (dont le 5030 semble le successeur), c'est le type de voitures que je vais retenir et les DEV et OCEM devraient convenir). Le tout semble tracté par une BB 9300.

Devant la profusion de modèles disponibles depuis quelques mois (LS Models puis REE), l'on pourrait penser que la reproduction d'une telle rame ne pose plus de problèmes. Eh bien, ce n'est pas si évident! Sur la photo de référence, on dénombre cinq PAz. Malgré le doublon LSM/ REE, ce n'est pas simple de trouver cinq allèges en époque IV avec des immatriculations différentes. De plus, même si l'on ne parvient pas à lire les inscriptions, le marquage au centre de certaines voitures semble assez long, comme si il était indiqué "Poste Parisienne" au lieu de "Postes". Cela restreint encore un peu plus le choix.

Cela dit, rien ne nous empêche de tenter une évocation en HO. Cela donne pour l'instant:

- Fourgon ex-DR Roco Réf. 64350

- PAz et PEz LS Models (set Réf. 40 411)

- PAz REE Réf. VB-020.

Je n'ai pas encore choisi les voitures voyageurs, hormis celle que l'on devine devant l'allège REE et qui est une UIC couchettes que je vais peut-être laisser sur ce train (Réf. 44600 de Roco). Pour l'instant, j'ai placé le fourgon ex-DR entre l'allège REE (au premier plan sur la photo) et les deux LSM du fait de la différence de teinte longuement débattue (trop "délavée" sur la REE mais peut-être un peu trop foncée sur les LSM). Disons que la REE aurait gagné à présenter un châssis et des bogies gris et non pas noirs. C'est ce qui me gêne le plus sur cette voiture (ainsi que les marchepieds que je n'arrive pas à fixer)!

Le fourgon ex-DR sera placé en queue dès que j'aurais trouvé un deuxième fourgon SNCF (celui non-identifié). Dans quelques jours, la rame sera complétée par une allège "Presse Parisienne" (Réf. LS 40 415 de LS models).

Le 11-11-2014:

Cela fait plus d'un mois que je n'ai pas mis à jour "Balade-en-train" et j'en suis désolé. Mais je suis très pris par mon projet en modélisme, et notamment par l'extension des deux modules existants vers une autre région. En effet, nous allons bientôt passer (par la magie d'un diviseur scénique!) directement du PK 88 (La Grande Paroisse, en Seine et Marne) au PK 210 (Lézinnes, dans l'Yonne).

En effet, depuis un mois, je cogite sur un projet de petite gare en Bourgogne qui sera très inspirée de celle de Lézinnes, mais également d'autres établissements qui me semblent moins prisés des modélistes et photographes (Tonnerre (près de Lézinnes), ou encore Villeneuve-la-Guyard qui se trouve à la limite de l'Yonne et de la Seine et Marne).

Je vous en dirai plus sur ce projet qui occupera les modules 3 et 4 très prochainement. Je compte beaucoup sur Rail Expo  à la fin du mois pour dénicher le BV ainsi que la halle marchandises qui conviendront (pas évident de trouver chez nos artisans des bâtiments voyageurs qui évoquent une petite gare située sur une grande ligne)! Ensuite, il restera à donner un nom à l'établissement, mais nous n'en sommes pas encore là!...

Le 01-01-2015:

Les premiers grands travaux de 2015:

C'est un véritable RVB (Renouvellent Voie Ballast) qui s'annonce en ce début d'année! En effet, je vais procéder à un démontage partiel des deux voies afin d'insérer deux aiguillages (toujours de marque Tillig au code 83). L'idée est de faire une diagonale à l'extrémité du module "Seine-et-Marne" afin que les trains basculent si besoin de la voie 1 vers la voie 2 (pour l'instant, ce sera dans ce sens uniquement). 

Ainsi, de l'autre côté du diviseur scénique en entrant sur le module "Bourgogne, les trains pourront circuler sur une section banalisée (comme c'est réellement le cas sur la portion de ligne bourguignonne que je vais évoquer). 

Petit bémol: comme indiqué plus haut, le basculement ne pourra se faire qu'en sens impair car il faudrait installer deux diagonales supplémentaires pour permettre aussi une banalisation dans le sens pair.

Une petite image pour résumer tout ça:

Cette banalisation des deux voies "Bourgogne" permettra des séances de jeu intéressantes. Le scénario le plus tentant est évidemment le basculement par exemple d'un "marchandises" de voie 1 vers voie 2 (je vois bien un patachon derrière une BB 8100!) afin de se faire dépasser par un rapide qui poursuivrait sa route sur voie 1. 

Le 05-01-2015:

Préparation d'un nouveau talus sur le module 1 et visualisation du passage sous les voies.

 

Attention: la suite du projet se trouve sur la sous-page "Un bout de littoral (2)"  (voir lien en haut de cette page).