Mis à jour le:

13/10/2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 13/10/2019:

Une nouvelle venue sur mon réseau: la BB 25528 de R37.

"Via Héricy" (2)

 

 

 

Le 08/09/2019:

Une nouvelle vidéo (trains 1 et 2 Mistral, Direct 103 et 5072)

"Via Héricy" (2)

 

 

Le 15/08/2019: 

Un nouveau venu sur:

"Via Héricy" (2)

 

 

 

 

 

PLM (2)

Un après-midi sur le PLM, entre Sens et Saint-Julien-du-Sault (vendredi 27-04-2012).

Malgré la météo médiocre qui sévit depuis quelques semaines, Juin est le mois où les jours sont les plus longs. Il serait donc dommage de ne pas en profiter, d'autant que la tentation est grande de photographier ce qui circule un peu plus tard en soirée (au delà de 20h30).

C'est ce que j'ai essayé de faire mercredi soir (06-06-12).

En dépit d'une lumière une fois encore "limite", je me suis rendu à un de mes spots favoris (et assez proche de chez moi). j'ai tenu jusqu"à 21h30. La semaine prochaine,  j'essayerai de rester jusqu'à 22h à condition que la luminosité s"améliore.

Petite note complémentaire à propos de la photo du Palatino (une de mes premières, soyez indulgents!): derrière la CC 6500 (le Palatino était un des derniers grands trains assurés par ces superbes machines), on distingue le Gril Express en livrée Corail, une voiture Corail couchettes, puis viennent les voitures-lits en livrée TEN. J'admets qu'il est difficile de les différencier clairement sur ce cliché, mais le Palatino comportait à cette époque des MU, des T2 et des T2S.

Trains du soir.

 

Comme annoncé la semaine dernière, je suis retourné au bord du PLM jeudi soir (14/06/12) afin de tenter de photographier le plus tard possible. J'ai tenu presque jusqu'à 22 heures, c'est à dire une fois de plus à la limite de la clarté et du raisonnable!

Evidemment - phénomène bien connu des photographes - plus la lumière diminue et plus le trafic gagne en intérêt et en intensité! En l'espace de quelques minutes, j'ai pu apercevoir une Class 66 ainsi qu'une Class 77 (il faisait trop sombre pour que je publie une photo de cette dernière).

A noter que je suis retourné au même endroit le lendemain soir (vendredi) dans la même plage horaire et que je n'ai vu presque aucune circulation. Il faut croire que le jeudi est un très bon soir!

J'espère renouveler l'expérience la semaine prochaine (en changeant d'endroit, je n'en dis pas plus).

Trains du soir.

 

Voici donc le résultat de ma troisième sortie photographique jusqu'à la limite de la clarté.

Cette fois, je me décide à quitter ma campagne le temps d'une soirée pour aller vers un décor plus urbain (et très connu des passionnés de trains) puisqu'il s'agit de Villeneuve-Saint-Georges..

En fait, j'y passe tous les matins vers 6h50 pour me rendre au travail et tous les soirs vers 18h05. Je reviens chez moi un peu après 19 heures, et il m'a donc fallu une petite dose de motivation pour sauter dans la voiture à peine rentré au bercail et filer à nouveau vers la capitale!

Première bonne surprise: le trajet se fait très facilement. Un peu d'autoroute A5 prise à Montereau (Forges), et un peu de N6 très roulante hormis une petite succession de feux rouges qui subsiste à Brunoy.

La distance me surprend également dans le bon sens: "seulement" 65 kilomètres, je m'attendais à plus. Cela dit, il faut tout de même être passionné pour les faire après sa journée de travail.

Une fois sur place, je jette mon dévolu sur la fameuse passerelle qui enjambe tout le triage et qui relie la gare RER de Villeneuve-Triage à la ville qui se trouve du côté de la N6.

L'endroit est tranquille afin de pouvoir se concentrer sur les trains. Des petits groupes de voyageurs traversent la passerelle environ tous les quarts d'heure au rythme des RER "D", mais personne ne fait attention à moi (ou bien nous sommes nombreux à venir photographier ici)! Le téléphone portable semble les absorber bien d'avantage, comme une délivrance de cette longue traversée du triage, et de la journée de labeur que l'on laisse derrière soi.

Le trafic ferroviaire est quant à lui à la hauteur de mes espérances, avec beaucoup de fret en provenance ou à destination de la Grande Ceinture. On n'en attendait pas moins d'un tel endroit!

A la différence de mes "spots" habituels vers Montereau, il faut surveiller ici plusieurs tracés à la fois (artère Impériale qui longe la N6, les deux voies de la Grande Ceinture où se concentrent les circulations les plus intéressantes de la soirée, et eventuellement les faisceaux de garage). 

Bien sur - et malgré la diversité du matériel que j'ai pu photographier en assez peu de temps - j'aurais aimé saisir des trains de nuit mais j'arrive quelques années trop tard! A noter aussi que je n'ai pas vu un seul TGV (hormis ceux aperçus au loin sur la Grande Ceinture). Non pas que ce type de train me manque (vous l'aurez compris!), mais une rame postale m'aurait peut être intéressé. Tous les soirs, je vois au moins deux TGV postaux en sortie de Gare de Lyon (vers l'ancien dépôt du Charolais), mais je ne sais pas à quelle heure ils quittent l'endroit..

 

En repartant, j'ai aperçu la BB 9319 HLP. C'est la deuxième fois en peu de temps que je vois cette machine HLP dans les emprises de Villeneuve-St-Georges. Quelqu'un saurait-il quel type de train elle vient chercher?