Mis à jour le:

14/12/2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 14/12/2019:

MEURSAULT 2019!  Les premières photos sont en ligne, d'autres à suivre très prochainement! 

Meursault 2019 ).

 

 

Le 23/11/2019:

Rail Expo 2019

(voir dans  Modélisme 2 )

 

 

Le 17/11/2019:

Album  Modélisme 2

 

 

Le 20/10/2019:

Une nouvelle vidéo avec la BB 25528 de R37.

"Via Héricy" (2)

 

Voir aussi l'album  PLM 10  avec une nouvelle vidéo de trains "réels"!

 

 

 

Le 08/09/2019:

Une nouvelle vidéo (trains 1 et 2 Mistral, Direct 103 et 5072)

"Via Héricy" (2)

 

 

Le 15/08/2019: 

Un nouveau venu sur:

"Via Héricy" (2)

 

 

 

 

 

Meursault 2013

Quelques impressions sur l'exposition de Meursault que je visitais pour la première fois.

Samedi 14 Décembre 2013, 6h30: voici venue l'heure de me mettre en route pour Meursault. J'attends cette exposition depuis un an (en fait depuis que j'ai commencé à suivre sur mon forum préféré la construction en HO du viaduc de Velars-sur-Ouche, le défi ayant été de terminer cette oeuvre pour le jour "J").

Le jour "J", nous y sommes! L'expo ouvre à 10h, mais je préfère rouler sans stress. Je réserve les marches tendues pour mes petites locomotives lorsqu'elles se retrouveront en tête des "Mistral", "Lyonnais" et autres trains prestigieux sur mon futur réseau!

Au départ de chez moi, l'itinéraire n'a rien de compliqué: A5 depuis Montereau, bifurcation vers la A19 à Sens et A6 jusqu'à Beaune. Pas besoin de GPS. Cela ne m'empêche pas de me sentir tendu, surtout à l'écoute d'Autoroute FM qui annonce des conditions de circulation guère réjouissantes sur les axes convergeant vers Beaune suite à des pluies verglaçantes (A31 fermée pour les automobilistes venant du nord et de Langres, A36 fermée pour ceux venant de Besançon)...En fait, seul l'axe sur lequel je me trouve semble épargné.

Il était temps! Les derniers kilomètres entre Beaune et Meursault se font à vitesse réduite et le stress a fait que je n'ai même plus envie de m'arrêter pour photographier le magnifique spectacle offert par le givre qui a recouvert les vignes et les coteaux.

 

Il est temps de vérifier si le programme alléchant de cette exposition tiendra ses promesses. Effectivement, l'impression d'événement "haut de gamme" se ressent dès l'accès, et on entre à Meursault comme dans un compartiment single des Wagons-Lits (ce qui - au delà de cette image - est réellement le cas puisque la Cité du Train à Mulhouse a reconstitué dans le vestibule d'entrée l'intérieur d'une voiture-lits et d'une voiture-restaurant). Ambiance CIWL qui laisse bien augurer de la suite que je vous laisse parcourir en images. D'ailleurs, les visiteurs et exposants ne s'y sont pas trompés et la plupart des grands noms du modélisme ferroviaire dont je suis assidûment les travaux sur le forum de Loco-Revue étaient présents (et m'ont donné de précieux conseils pour mon projet).

C'est parti pour un tour d'horizon forcément subjectif car j'ai privilégié les réseaux reproduisant les grandes lignes, PLM en tête bien évidemment (de toutes façons, j'étais venu pour ça). A ce titre, je reconnais que j'ai passé la majeure partie de la journée entre les 23 mètres du réseau de la Bosse, le fameux viaduc de la combe Bouchard et la gare de Malaîn.

Cela dit, je suis ouvert et j'ai également remarqué de très belles réalisations du côté des lignes secondaires ("L'Hôpital-du Gros-Bois", le Cantal aux décors très soignés) ou des régions ferroviaires que je connais moins (la gare d'Aurillac, remarquable de minutie). Bonne visite!